Présentation de l'école Capoeira Luanda

L’école Capoeira Luanda est née de l’union des capoeiristes de différentes époques et expériences, avec la participation effective des enseignants, instructeurs et diplômés de Mestre Jelon, Mestre Apache et Mestre Guerreiro. Capoeira Luanda a été fondée le 6 avril 2007, après un long processus d’étude et de recherche.

La signification du mot "Luanda"

La raison du nom Luanda : nous voulions rendre hommage au maître Eziquiel Martins (maître du maître Jelon), qui a fondé en 1963 le groupe Luanda de Capoeira à Salvador, Bahia-Brésil. Le nom a également été inspiré par la signification du nom Luanda, ce qui signifie: «jonction de la Lune et de la Terre» dans le dialecte yoruba et «Paix et Terre imaginaire» dans le dialecte bantou.

Capoeira Luanda dans le monde

L’école Capoeira Luanda est reconnue par le grand public pour être une institution d’enseignement et de promotion de la capoeira au Brésil et dans le monde.         
Basée historiquement à Goiânia et à New York, au fil des années des succursales ont vu le jour notamment en Amérique, en Europe et en Asie.              

 

Ecole Capoeira Luanda dans le monde

La pédagogie de l'école Capoeira Luanda

L’école vise à proposer à ses membres un système pédagogique innovant dans la discipline dans le but d’enseigner l’ensemble des aspects de la capoeira et de la culture afro-brésilienne.

Capoeira Luanda est une entité philanthropique qui cherche à promouvoir la capoeira et les cultures afro-brésiliennes. Elle travaille également à la formation d’une conscience critique, contribuant au développement psychosocial positif, à travers les principes et le mouvement de la capoeira. La capoeira est un art qui valorise les manifestations de la culture populaire brésilienne, riche de significations et de possibilité.

Les maîtres fondateurs

Mestre Jelon

Mestre Jelon

Mestre Guerreiro

Mestre guerreiro

Les biographies des Maîtres fondateurs

Mestre Jelon Vieira, est né à Santo Amaro da Purificação, Bahia, et a commencé à pratiquer la Capoeira Angola en 1963 (à l’âge de 10 ans) avec Mestre Emérito et plus tard avec mestre Bobô. En 1968, il rencontre Mestre Ezequiel avec qui il apprend la capoeira régionale, ayant eu l’honneur de se former à l’académie de Mestre Bimba.

En 1972, il rejoint le collectif artistique Viva Bahia, dirigé par le professeur Emilia Biancadi de Ferreira, où il apprend également les danses folkloriques de Bahia. En 1974, lors d’une tournée avec Viva Brasil, il voyage en Europe avec Mestre João Grande, un des maître de capoeira les plus anciens. Il décide ensuite de quitter la compagnie pour s’intaller à Paris puis à Londres, dans le but de développer un travail de capoeira.

Son arrivée aux Etats Unis

En 1975, il est invité à se produire aux États-Unis et décide de rester à New York. Ses premiers emplois ont été dans les écoles publiques du Bronx où, il a découvert pour la première fois, le Break Dance. En 1977, il a ouvert la première académie de capoeira en dehors du Brésil, à Manhattan, NY. En 1980, il a fondé la Capoeira Foundation, Inc. et en 1993 la Fondation Ilé Bahia de Santo Antonio au Texas, ces organisations visent à promouvoir la culture afro-brésilienne aux États-Unis.

En 1993, après son retour au Brésil, il a fondé l’Instituto de Artes Urbana da Bahia, basé à Salvador, qui vise à effectuer un travail social. Actuellement, elle développe ces activités à Boca do Rio, Salvador et Encarnação de Salinas, Bahia.  Il créa également sa propre compagnie de danse : Dance BrazilEn tant que chorégraphe, Maître Jelon a collaboré avec des compositeurs célèbres. Il enseigne actuellement la capoeira comme matière à la Tisch School of the Arts, NYU, dans le département de théâtre, et coordonne le travail dans deux écoles publiques. En outre, Mestre Jelon a été invité à participer à de nombreux programmes télévisés dans plusieurs radiodiffuseurs américains, recevant de nombreuses décorations, récompenses et bourses.

En 1990, il entra au Martial Arts Hall of Fame International (il était l’un des 20 maîtres d’arts martiaux choisis par Wesley Snipes pour recevoir le titre de “Masters of the 20th Century” en 2000), et reçut de nombreux prix et récompenses et subventions tels que ceux du National Endowment for the Arts et du New York State Council for the Arts.

En 1999, Jelon est entré au Temple de la renommée de la ville de New York, ayant son nom permanent au City Museum. En 2008, il a reçu le prix Folk Culture to Life pour avoir mené des recherches sur la capoeira au Brésil, et a été nominé pour recevoir le prix du Trésor national américain (le deuxième plus important octroyé par la Maison Blanche). Mestre Jelon sera le deuxième capoeiriste à recevoir ce prix, le premier étant Mestre João Grande.

Ademercino Teles Tomé, Mestre Guerreiro, est né le 15 novembre 1977 à Miracema do Tocantins-TO. Il a eu son premier contact avec la capoeira en 1988, avec Mestre Jacó, qui l’a inspiré. Après cette période, il a fait partie du groupe Candeias pendant 13 ans, avec Mestre Suíno.

Mestre Guerreiro a reçu le titre de Maître en août 2013, de Mestre Jelon Vieira, lors de la 7e édition du Festival Luandê, à Goiânia, pour tout son engagement et son travail avec la capoeira.

En 2016, Mestre Guerreiro et l’Association Capoeira Luanda ont été invités par le gouvernement indonésien à représenter le Brésil au «World Martial Arts Festival 2016- Indonesia».

Il enseigne actuellement des ateliers dans des universités, des écoles et divers groupes de capoeira à travers le monde. Il travaille également pour son Association – Associação Capoeira Luanda (Goiânia-GO), en tant que chorégraphe de spectacles et Mestre de capoeira. Avec ses connaissances et son charisme, Mestre Guerreiro supervise et contribue par sa présence à des événements en Espagne, Colombie, Pérou, Costa Rica et aux États-Unis.

L'équipe pédagogique en France

Le contramestre Black

“J’ai connu la capoeira à l’école de Paulo Afonso lors de la « Fête du Folklore » où il y avait une démonstration de capoeira en 1997. J’ai ressenti à ce moment une forte émotion et une sorte de mélancolie. J’ai alors pris la décision de m’entraîner tout l’année suivante pour pouvoir faire partie de ce spectacle l’année d’après. En 1999, j’ai rencontré mon premier professeur, Intrutor Martelo du Groupe Capoeira Brasil.
En 2003, je suis passé sous la tutuelle de Mestre Cabeça d’Aracaju et  j’ai commencé un travail social avec la capoeira pour des personnes en difficultés. J
e déménage en 2005 à Aracaju, ville balnéaire située au nord de Salvador de Bahia. Là j’ai commencé à suivre un entraînement intensif avec le Mestre Cabeça et en parallèle je donnais des cours. En 2007, j’ai été invité à venir participer à un événement de capoeira à Paris, organisé par le Professeur Ratinho. A la suite de cet événement, j’ai eu l’opportunité de m’y installer et de donner des cours de capoeira. Quand j’étais petit, j’avais vu un reportage à la télé où j’ai découvert la Tour Eiffel. J’ai alors dit à ma mère qu’un jour j’irai là-bas. Aujourd’hui, je suis content d’avoir saisi cette opportunité et réalisé ce souhait.
Depuis 2009, nous sommes entrés dans l’école Capoeira Luanda sous la tutelle du Mestre Jelon. La même année, j’ai  décidé de monter ma propre association de capoeira à Paris et dans le Val d’Oise.

En 2015, j’ai reçu à Goiania le titre de Contramestre par les Mestres fondateurs, Mestre Jelon et Mestre Guerreiro. J’ai eu également l’opportunité de participer en 2017 au Red Bull Paranauê à Salvador da Bahia où j’ai terminé parmi les finalistes de la compétition. “

Contramestre Black

Professeur Boxceu

Professeur Boxceu Ecole Capoeira Luanda

Enrique Gutierrez, appelé dans le milieu, professeur Boxceu a commencé la capoeira en 1999 à Lima au Pérou. Passionné par cet art martial, il a commencé à donner des cours en 2005.    
Il crée en 2012, l’association « Escuela Capoeira Lima Péru » qui est présente dans plusieurs quartiers de la capitale et dans le nord du Pérou à Trujillo. Il a formé une équipe pédagogique composée de 6 instructeurs. En 2013, cette association intègre l’école Capoeira Luanda. 
En 2017, il passe une formation pour devenir juge et arbitre national pour le championnat de capoeira scolaires et universitaires au Pérou.  
Il reçoit lors du Festival Luandê 2019 de Goiânia (Brésil) la corde de professeur (corde violette).  
En septembre 2019, il décide de s’installer à Paris pour commencer à donner des cours tout en continuant à garder un lien très fort avec ses élèves au Pérou. 

Découvrir le sytème de graduation de l'école

Quelques vidéos de l'école Capoeira Luanda dans le monde